Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

La langue françaiseLa langue française est issue du latin, par l’intermédiaire du roman, langue parlée dès le VIIIe siècle par l’ensemble du peuple de Gaule.
Dans les régions limithrophes, vers le Ve siècle s’étaient introduites diverses langues (basque, breton, flamand, alsacien) qui subsistent encore aujourd’hui à l’état de parlers régionaux.
A l’époque féodale, le roman se morcelle en dialectes: dialectes d’oïl au Nord, dialectes d’oc eu Sud. Le dialecte de L’Ile-de-France devient peu à peu8 la langi e nationale. Depuis lors, sous l’effet de la centralisation politique et administrative, qui assure le rayonnement du français, ces dialectes se sont émiettés.
Seule la langue d’oc s’est maintenue comme langue littéraire, baptisée provençal et restaurée au XIX siècle par des poètes.
Du XVIIe au XIXe siècle le français a été la langue de l’aristocratie eircpéenne et de la diplomatie mondiale. Aujourd’hui 70 millions d’hommes sur le globe ont le français pour langue rraiernelle, autant d’autres au moins le parlent couramment et de nombreux Etats l’ont adopte comme langue officielle. Après une période critique, cù l’anglais hui faisait me concurrence victorieuse, le français semble connaître un regain de faveur dans de nombreux pays étrangers. Il conserve en tout état de cause un grand prestige. Pour quelle raison?
Avant tout, le français tel qu’on l’écrit n’est pas le français tel qu’on le parle. Parallèlement à celui-ci, il existe une langue officielle, réglée par un code, étroitement surveillée depuis plus de trois siècles par l’Académie française. L’orthographe en particulier est l’objet en France d’un véritable culte.
Le français s’est donc acquis une réputation de langue difficile. Pourtant beaucoup retrouvent en lui l’image d’une mentalité et d’une culture.
Comparé à ses voisins — anglais, allemand, italien, espagnol — sonores et fortement accenti es, le français apparaît d’abord comme une langue atone.
Le français n’est d’ailleurs pas une langue pauvre et rigide, au contraire. Grâce au jeu des prépositions, à ses mots aux multiples acceptions possibles, c’est une langue toute en nuances subtiles et dont le maniement exige beaucoup de finesse et de précision. On peut exprimer n’importe quoi en français, mais non pas n’importe.

Une réponse à La langue française

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *