Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

La naissance de ParisLes Gaulois avaient construit dans trois iles, qui aujourd’hui n’en forment qu’une, la petite ville de Lutèce, qui étendait ses faubourgs sur les deux rives de la Seine. Dès que les habitants se voyaient menacés par une invasion de Romains ou plus tard de Barbares, ils se réfugiaient dans leur ile, coupaient les ponts et se défendaient. Quand la sécurité revenait la ville s’épanouissait à nouveau sur les berges.
La population vécut d’abord presque exclusivement du fleuve. C’est pourquoi le bateau est resté le symbole actuel de la ville. L’autel des Nantes qui se trouve au Musée de Cluny témoigne de la puissance du syndicat des pêcheurs de Lutèce.
Après quelques escarmouches une garnison romaine s’installa en ce site, favorisé par la nature, elle consolida la route d’Orléans à Senlis qui traversait le courant à l’île de la Cité. Cela contribua à l’extension rapide de la nouvelle bourgade. C’est vers la rive gauche, sur la colline appelée plus tard „montagne Sainte- Geneviève » que s’étendit d’abord Lutèce, la rive droite étant très marécageuse. Peu à peu, le nom de Lutèce fut remplacé par celui de ses habitants, les Parisis.
Les chaussées se lancent vers les cités voisines, les routes se multiplient et bientôt des monuments naissent le long des artères.
Le gypse de Montmartre, les calcaires de la rive gauche fournissant sur place des matériaux, on élève à Lutèce un grand temple à la hauteur de l’actuelle rue Soufflot, un théâtre près de l’actuelle rue Racine, des arènes contenant dix mille places près de la rue Monge, des Thermes contre le Musée de Cluny.
Les murailles antiques des Thermes et les magnifiques collections du Musée de Cluny forment un ensemble de haut intérêt.
Dans la Cité s’élevaient le palais du gouverneur romain là où se dresse à présent le Palais de Justice et un temple de Jupiter à l’emplacement de Notre-Dame dans les fondations de laquelle fut découvert l’autel des Nantes.
Aujourd’hui on voit les restes de la cité romaine.
Quand la Gaule devint chrétienne des monastères flanquèrent l’île ; ils ont donné leurs noms à des quartiers et à des églises de Paris : Sainte-Geneviève, sur la colline qui est aujourd’hui le quartier Latin; Saint-Germain-des Près, Saint-Laurent et Saint-Germain-L’auxerrois.

Une réponse à La naissance de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *