Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

L'Opéra ParisLe quartier de l’Opéra est considéré comme le centre actif de la ville. C’est là qu’il y a le plus de gens dans la rue.
Quartier des bureaux, des théâtres, des cinémas, des cafés et des grands magasins, il a été le premier à Paris à posséder une gare, la Gare Saint-Lazare.
Vous pouvez voir dans ce quartier toutes sortes de gens.
Cela ne s’explique que par la centralisation curieuse des corporations et des métiers les plus divers : musique, bureaux, banques, couture, magasins, danse, marine marchande, assurances, fourures.
Ajoutons à cela la foule qui va d’un quartier à l’autre, car la place de l’Opéra est véritablement le lieu de la ville où débouchent tous les moyens de communication.
La place de l’Opéra est au cœur des Grands Boulevards. Lorsque le Parisien parle des « Boulevards » cela évoque pour lui une image précise : il s’agit de la Madeleine, des boulevards des Capucines, des Italiens, de Monmartre et de quelques autres.
La grande quantités de brasseries et de grands cafés des boulevards étonne l’étranger. Et ce n’est pas parce que las Parisiens sont plus assoiffés que les autres. C’est parce qu’ils restent volontiers dehors, car ils aiment se mêler à la vie de leur ville.
Le vieil Opéra brûla en 1873. L’Opéra act el était achevé en 1874 et la nouvelle place accueillit tous ceux qui de près ou de loin to chaient à la danse, au chant ou à la m sique. L’Opéra a été construit moins pour le spectacle musical que pour le spectacle de la Salle. Un ténor de l’Opéra doit avoir une voix puissante, car l’acoustique n’est pas sans défaut. Mais ce théâtre, le plus vaste du monde avec sa superficie totale de 11500 m2 reste néanmoins la première scène parisienne. Il porte le titre d’Académie Nationale de Musique et de Danse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *