Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

Train Touristique du Limousin Le Limousin est un pays qui ne se livre pas ; il demande à être découvert, ses secrets doivent lui être arrachés.
L’un de ses visages qui surprend le mieux l’attention du voyageur est peut-être bien celui de l’été : alors le vert vigoureux se montre cloisonné sans fin par les haies touffues toujours les-mêmes. De ces haies s’élèvent volontiers des chênes ébranchés au tronc meurtri chaque année par la hachette et la scie.
Si l’œil veut se porter plus loin on prend un sentier. On parvient par une cour qui est restée bien paysanne avec sa boue à une ferme.
Le sentier se prolonge, va plus loin vers des prés habités.
Le Limousin constitue une unité géographique qui affecte à peu près la forme d’un triangle, dont le sommet se trouverait au Sud et la base au Nord et qui s’inclinerait avec douceur vers l’Ouest tandis que son côté Est s’appuierait sur le Massif Central. Masses de granit cernées par des roches schisteuses, telles sont les deux parties géologiques de la région.
Dureté de la pierre et lourdeur de la terre d’une part, sévérité et rigueur dans le caractère de l’homme, d’autre part.
Une gloire locale, pour le Limousin, c’est l’eau. Les eaux courantes sont partout, et elles suivent selon leur plaisir des lignes de caprice. Elles descendent à leur gré des hauteurs, déversent à profusion leurs mouvements.
Parades des eaux limousines : elles frémissent, elles chantent leur âme et nourrissent de charme des terres qui sans elles seraient sécheresse et âpreté.
Limousin, Bas Limousin, Basse-Marche et Marche sont parsemés d’églises et de restes d’abbayes et de monastères.
Hiver comme été, dans la métropole du Limousin l’usine Havilland a donné longtemps un nom presque unique à la fabrication de la porcelaine de Limoges.
Ce n’est pas seulement la population de Limoges, capitale de la porcelaine, qui court au gain de chaque jour. L’industrie est, sinon florissante, du moins très active, et l’ouvrier a toutes les qualités du paysan cent fois recommençant la tâche. L’industrie s’appelle chaussure, distillerie, brasserie, chocolaterie. Mais c’est la porcelaine qui a rendu sa renommée.
Partout sur les terres du Limousin persistent à profusion des édifices ou autres monuments religieux qui attestent la pieuse existence du XIIe au XIVe siècle.
Cette contrée du Limousin, pays de landes et de moutons, est entouré de vallées plus fertiles où paissent les bœufs limousins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *