Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

Lyon FranceEn quittant le Jura dans la vallée de la Saône, au confluent du Rhône se trouve la seconde ville de France – Lyon. Capitale industrielle moderne, elle a gardé depuis dix-huit siècles qu’elle existe, la solennelle majesté de la métropole antique, qu’elle possédait au temps de l’occupation romaine.
La ville est dominée à l’ouest par une colline boisée au sommet de laquelle s’élève, lourde et imposante, l’énorme basilique de Fourvière.
Les Romains firent de Lyon la capitale de la Gaule. L’importance de Lyon n’a cessé de croître, grâce à sa situation au confluent de la Saône et du Rhône et du débouché des vallées alpestres. Comme toujours la principale étape de la grande route menant de Paris, de Lorraine, d’Allemagne vers la Méditerranée et l’Italie et par conséquent une grande ville de commerce Lyon couvre aujourd’hui l’espace compris entre les deux fleuves, des hauteurs de la Croix-Rousse à Perrache et au confluent; de grands faubourgs industriels, les Brotteaux et la Guillotière, se sont créés et développés sur la rive gauche du Rhône.
Au nord, c’est le coteau de la Croix-Rousse où s’étagent les maisons de la vieille ville : hautes maisons aux façades sévères et froides, percées de multiples fenêtres étroites, sans un ornement, sans un balcon. Et ces tristes demeures sont si serrées les unes au dessous des autres qu’elles ne laissent place qu’à des rues étroites qui ressemblent à des couloirs et s’arrêtent parfois brusquement pour finir en escaliers ou bien elles tournent en zigzags enchevêtrés au milieu desquels il est difficile de trouver son chemin. C’est dans ce quartier que vit la population ouvrière, véritable ruche qui n’abrite que des travailleurs.
Au pied des deux collines coulent à travers la ville, avant de se réunir deux beaux et larges fleuves: La Saône placide aux eaux d’émeraude, le Rhône fougueux et sombre qui semble porter en lui la force et l’énergie que lui ont versées les glaciers d’où il est sorti.
Lyon est la métropole du tissage de la soie. Cette industrie est tout aussi régionale que locale. Les mûriers sont plantés en grand nombre autour de Lyon et dans la vallée du Rhône.
Lyon est la première ville du monde pour les belles étoffes de soie, les brocarts et les velours.
Quand on visite Lyon pour la première fois on est surpris de trouver une ville très animée, presque gaie, malgré sa réputation de tristesse.

Une réponse à Lyon

  • siècle par Saint Pothin, qui en fut le premier évêque, et par Saint Irénée. Il se tint à Lyon plusieurs conciles, notamment deux oecuméniques, en 1245 et 1274 : dans le dernier on s’occupa de la réforme du clergé et de la réunion des églises grecque et latine. Lyon possédait un chapitre célèbre où l’on ne recevait que des nobles, et dont les membres portaient le titre de Comtes de Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *