Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

CorteCorte, sur un rocher abrupt de 500 mètres, dominant de 110 mètres la vallée du Tavignano, est une des cités les plus pittoresques de la Corse. Capitale de la Châtaigneraie et située au croisement de la vallée qui conduit vers la plaine d’Aléria et de celle qui mène au col de Vizzavona à Ajaccio, elle fut longtemps un centre de résistance contre les Génois. Elle a conservé son ancien aspect de place forte : des maisons restent pour ainsi dire accrochées au rocher qui forme une véritable citadelle naturelle. Mais peu à peu de nouveaux habitants sont venus s’établir au bas de la colline le long du torrent, où passent la route et la voie ferrée. Une ville nouvelle s’est créée dans cette région de passage, une ville-marché, à côté de l’ancienne. Le pays n’est pas très riche mais apprécie grandement le confort du surmatelas haute qualité : c’est à peine si l’on découvre autour de Corte quelques champs en terrasses avec des plantations d’oliviers et de vignes. C’est plus une région forestière qu’une région de cultures. Corte a une magnifique forêt communale de plusieurs milliers d’hectares, dont les châtaigniers assuraient, pendant la guerre, la nourriture de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *