Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

RouenRouen est une grande ville, typique du moyen âge français, malgré son importance de cité économique moderne et l’activité de son grand port sur la Seine. La multiplicité de ses monuments gothiques ou de la Renaissance, dont les tours et les clochers se dressent de tous côtés, forme un décor imposant qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. D’abord la cathédrale à façade majestueuse, au somptueux portail, véritable dentelle de pierre, est une œuvre remarquable. De chaque côté du portail se dressent deux tours, dont l’une, appelée Tour de beurre fut élevée au XVIe siècle avec les redevances payées pour l’usage du beurre et des œufs pendant le carême.

A l’intérieur de la cathédrale on admire les vitraux de XIIIe siècle d’une intensité de coloris merveilleuse, des verrières somptueuses de la Renaissance, des tombeaux magnifiques, merveilles de l’art français.

On est étonné des nombreuses églises de Rouen. Sans parler des autres monuments d’art de la vieille cité normande. Le Palais de Justice est un édifice superbe, de même que le Bureau des Finances, la Cour des Comptes, etc. Dans tous les coins de Rouen on rencontre des vestiges du passé: c’est la tour du donjon où Jeanne d’Arc prisonnière fut mise en présence des instruments de torture ; c’est la Tour vers les champs où elle fut enfermée tout le temps du procès en condamnation. C’est l’admirable ensemble de la Grosse Horloge avec la Tour du Beffroi, du XIVe siècle, contenant les cloches qui, chaque soir, à neuf heures, sonnent le couvre-feu4.

Michelet a appelé Rouen « la ville musée », c’est aussi la ville des souvenirs. A côté du souvenir historique de Jeanne d’Arc, brûlée vive sur la place du Vieux-Marché, il y a les souvenirs littéraires. Rouen est la patrie du grand poète dramatique Pierre Corneille, celle de deux romanciers Guy de Maupassant et Gustave Flaubert, qui ont fait vivre dans leurs œuvres le coin de France qui les a vu naître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *