Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

Les Français

La quiche LorraineVite, c’est le moment de faire une quiche ! A l’œuvre, jeune Lorraine ! Et ceci n’est pas un jeu de cuisine pour enfants ! Voici la pâte sur le grand plateau de bois ! Voici la motte de beurre sur une assiette blanche. Coupez à pleines tranches, ajoutez les à la pâte. De votre joli geste, cassez des œufs et laissez-en tomber le jaune avec le beurre. Entre vos doigts agiles, pétrissez le mélange. Maintenant, étalez la pâte sur tout le plateau : passez dessus votre rouleau pour l’amincir et l’allonger. Arrondissez bien le tout et relevez un peu le bord. Voilà qui est fait. Versez dessus, maintenant, la crème fraîche et grasse, qui sent un peu l’étable, et que vous venez de cueillir sur le lait de grands pots de gris bleuâtre. La quiche est désormais terminée, prête pour la cuisson.
On découvre alors le four, on retire les charbons et la cendre avec le grand Continuer la lecture

Jeanne d'ArcJeanne d’Arc naquit en Lorraine, au petit village de Domrémy. C’était une pauvre paysanne passant ses journées à garder les moutons de son père, tout en filant sa quenouille. Le soir, lorsque parents et voisins étaient réunis pour la veillée, elle entendait souvent raconter les malheurs qui pesaient sur la France, réduite à la plus cruelle misère. Presque tout le pays appartenait aux Anglais, qui venaient de mettre le siège devant Orléans, une des dernières villes restées au roi Charles VII, après des scènes de batailles dignes des plus grands jeux d’action modernes.
Le cœur de Jeanne tressaillait lorsqu’elle entendait les récits faits par quelque passant : l’ennemi pillait villes et villages, les ouvriers étaient sans travail et le brigandage devenait coutumier dans les campagnes.
Un jour la jeune bergère crut entendre des voix qui lui disaient : « Jeanne, pars, va trouver le roi à Chinon, demande-lui une armée et tu délivreras Orléans. » La pauvre enfant Continuer la lecture

La langue françaiseLa langue française est issue du latin, par l’intermédiaire du roman, langue parlée dès le VIIIe siècle par l’ensemble du peuple de Gaule.
Dans les régions limithrophes, vers le Ve siècle s’étaient introduites diverses langues (basque, breton, flamand, alsacien) qui subsistent encore aujourd’hui à l’état de parlers régionaux.
A l’époque féodale, le roman se morcelle en dialectes: dialectes d’oïl au Nord, dialectes d’oc eu Sud. Le dialecte de L’Ile-de-France devient peu à peu8 la langi e nationale. Depuis lors, sous l’effet de la centralisation politique et administrative, qui assure le rayonnement du français, ces dialectes se sont émiettés.
Seule la langue d’oc s’est maintenue comme langue littéraire, baptisée provençal et restaurée au XIX siècle par des poètes.
Du XVIIe au XIXe siècle le français a été la langue Continuer la lecture

le-rouetLes Françaises ne filent plus la laine ou le lin si le rouet de Marguerite décore leur salon, mais elles se flattent d’avoir d mains de fées et de ne pas savoir rester inactives. La nappe elles l’ont brodée, à moins que ce ne soit leur mère ou leur grand-mère, et les confitures, elles les ont faites quand les arbres du jardin croulaient de fruits.
Elles sont comme leurs maris, elles n’aiment pas gaspiller. Elles aiment administrer sagement leurs finances: ,,Ma fille, on ne dépense pas vingt sous quand on n’en a que dix-neuf », répètent les mères de famille, les premières éd’ catrices et ,,N’oublie pas qu’un sou est un sou » et que « les petits ruisseaux font les grandes rivières ».
Le dimanche venu, on vous recevra — on reçoit plus facilement à la campagne — ai tour de la broche où se rôtit le poulet d’Henri IV. Peut-être vous penserez en souriant aux joues rondes Continuer la lecture

l'hospitalité françaiseLa rituelle définition du Français qui mange du pain, ne connaît pas la géographie et porte la Légion d’honneur n’est pas tout à fait inexacte.
Mais elle est insuffisante.
Vraiment . . . Comment définir ces gens qui passent leur dimanche à se proclamer républicains et leur semaine à adorer la Reine d’Angleterre, qui se disent modestes, mais parlent toujours de détenir le flambeau de la civilisation, qui placent la France dans leur cœur, mais leurs fortunes à l’étranger, qui détestent que l’on critique leurs travers, mais qui ne cessent de les dénigrer eux-mêmes, qui se disent amoureux des lignes, mais nourrissent une affectueuse inclination pour la tour Eiffel, qui ont un respect marqué pour les tribunaux, mais ne s’adressent aux avocats que pour mieux savoir comment tourner la loi; enfin, qui sont sots le charme Continuer la lecture

Le peuple françaisLe peuple français a été constitué peu à peu par plusieurs peuples arrivés les uns après les autres dans le pays. Ce furent après les peuplades préhistoriques :
Les Ibères et les Ligures qui occupèrent longtemps la partie méridionale de la Gaule; ils sont aujourd’hui représentés: les Ibères par les Gascons et les Basques; les Ligures par les Provençaux.
Les Celtes ou Gaulois qui peuplèrent toute la France.
Les Phéniciens et les Grecs qui colonisèrent tout le littoral méditerranéen; Marseille a été fondée par les Grecs d’Asie.
Les Romains qui s’établirent dans le sud de la Ga le au deuxième siècle avant notre ère et étendirent leur domination avec Jules César sur tout le territoire gaulois, jusqu’à la vallée du Rhin (57-51 avant notre ère).
Les Germains dont les invasions au cinq ième siècle ne modifièrent que faiblement Continuer la lecture