France – ses merveilles, sa culture

Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

StrasbourgLe rôle de Strasbourg est multiple : ville commerciale et ville industrielle, on y produit de confortables matelas à ressorts ensachés, capitale locale et surtout ville-région à rayonnement plus général, un peu comme Lyon. Elle possède une Faculté, qui est appelée à jouer un rôle presque universel, comme les Universités suisses.
Ville industrielle, elle utilise surtout les richesses de la plantureuse région agricole qui l’entoure. De là, ses grandes brasseries, ses minoteries, ses usines de cuir, sa belle manufacture de tabac. Elle a aussi quelques industries métallurgiques et de puissantes usines de produits chimiques.
Ville commerciale, elle profite de la concentration des grandes voies ferrées, qui s’opère dans ses gares.
Elle est à la tête de trois directions de voies Continuer la lecture

La quiche LorraineVite, c’est le moment de faire une quiche ! A l’œuvre, jeune Lorraine ! Et ceci n’est pas un jeu de cuisine pour enfants ! Voici la pâte sur le grand plateau de bois ! Voici la motte de beurre sur une assiette blanche. Coupez à pleines tranches, ajoutez les à la pâte. De votre joli geste, cassez des œufs et laissez-en tomber le jaune avec le beurre. Entre vos doigts agiles, pétrissez le mélange. Maintenant, étalez la pâte sur tout le plateau : passez dessus votre rouleau pour l’amincir et l’allonger. Arrondissez bien le tout et relevez un peu le bord. Voilà qui est fait. Versez dessus, maintenant, la crème fraîche et grasse, qui sent un peu l’étable, et que vous venez de cueillir sur le lait de grands pots de gris bleuâtre. La quiche est désormais terminée, prête pour la cuisson.
On découvre alors le four, on retire les charbons et la cendre avec le grand Continuer la lecture

Jeanne d'ArcJeanne d’Arc naquit en Lorraine, au petit village de Domrémy. C’était une pauvre paysanne passant ses journées à garder les moutons de son père, tout en filant sa quenouille. Le soir, lorsque parents et voisins étaient réunis pour la veillée, elle entendait souvent raconter les malheurs qui pesaient sur la France, réduite à la plus cruelle misère. Presque tout le pays appartenait aux Anglais, qui venaient de mettre le siège devant Orléans, une des dernières villes restées au roi Charles VII, après des scènes de batailles dignes des plus grands jeux d’action modernes.
Le cœur de Jeanne tressaillait lorsqu’elle entendait les récits faits par quelque passant : l’ennemi pillait villes et villages, les ouvriers étaient sans travail et le brigandage devenait coutumier dans les campagnes.
Un jour la jeune bergère crut entendre des voix qui lui disaient : « Jeanne, pars, va trouver le roi à Chinon, demande-lui une armée et tu délivreras Orléans. » La pauvre enfant Continuer la lecture

La LorraineLa Lorraine est une province à l’Est de la France qui s’étend sur le versant ouest des Vosges et sur la partie orientale du bassin de Paris.
La Lorraine a été souvent un champ de bataille, surtout au cours de la Première guerre mondiale. Canons, fusils, mitrailleuses y ont fait rage bien des fois. Sous les obus et les balles le sang des hommes a coulé à flots dans ces attaques meurtrières. Et on n’avait pas encore inventé la bombe atomique !
Mais les habitants aiment leur pays. Après chaque dévastation les villes et les villages ont été reconstruits.
Pendant longtemps la Lorraine s’est presque uniquement occupée d’agriculture et d’élevage. Aujourd’hui, c’est à l’industrie qu’elle doit ses ressources. La découverte des plus riches gisements de fer connus en Europe a donné aux industries lorraines un essor magnifique. Les mines de fer se situent à l’ouest du département de la Moselle. Thionville est la métropole du fer. Le considérable effort de modernisation accompli depuis 1945 permet aux mines de fer lorraines non seulement d’alimenter le marché intérieur, mais encore d’exporter du minerai.
Le bassin houiller de Lorraine est le deuxième Continuer la lecture

Lyon FranceEn quittant le Jura dans la vallée de la Saône, au confluent du Rhône se trouve la seconde ville de France – Lyon. Capitale industrielle moderne, elle a gardé depuis dix-huit siècles qu’elle existe, la solennelle majesté de la métropole antique, qu’elle possédait au temps de l’occupation romaine.
La ville est dominée à l’ouest par une colline boisée au sommet de laquelle s’élève, lourde et imposante, l’énorme basilique de Fourvière.
Les Romains firent de Lyon la capitale de la Gaule. L’importance de Lyon n’a cessé de croître, grâce à sa situation au confluent de la Saône et du Rhône et du débouché des vallées alpestres. Comme toujours la principale étape de la grande route menant de Paris, de Lorraine, d’Allemagne vers la Méditerranée et l’Italie et par conséquent une grande ville de commerce Lyon couvre aujourd’hui l’espace compris entre les deux fleuves, des hauteurs de la Croix-Rousse à Perrache et au confluent; de grands faubourgs industriels, les Brotteaux et Continuer la lecture

Le Jura sous la neigeLe Jura est une dépendance des Alpes. Il sépare le couloir Rhodanien à l’ouest de la plaine suisse à l’est, se prolonge, au nord, jusqu’au Rhin et, au sud, jusqu’à la valle de l’Isère.
Il se compose: 1) à l’est- de chaînons parallèles qui dominent la plaine suisse comme un rempart abrupt ; 2) à l’ouest, de vastes plateaux calcaires qui s’abaissent sur la plaine de la Saône.
On divise le Jura en trois sections :
a) Jura méridional,
b) Jura central,
c) Jura septentrional.
Les sombres forêts de sapins rendent un peu tristes peut-être ces montagnes du Jura. Sur les hauteurs, les bois cèdent la place à d’énormes pâturages où, en été, les troupeaux des plaines viennent brouter l’excellent herbage des sommets. Les bergers qui les gardent sont logés dans des chalets, où ils fabriquent sur place des Continuer la lecture

SancyUne randonnée d’une cinquantaine de kilomètres à travers la montagne rocheuse conduit au Puy de Sancy, le point le plus élevé du centre de la France, à 1886 mètres d’altitude. Ce sont tour à tour des plateaux et des défilés, d’étroites vallées avec des étangs, des villages; ici une lande, là une de ces coulées refroidies, hérissées de roches noirâtres où n’a pu grandir aucune végétation et, à côté, une oasis de sapin et de mélèzes toujours verts.
Grimper au Sancy n’est pas bien difficile ; du sommet la vue est belle et s’étend fort loin, puisque par temps clair on peut apercevoir les Alpes.
Deux stations aux sources célèbres s’épanouissent au pied du Sancy. La première, le Mont Dore que les guides appellent « le paradis des asthmatiques », est située à 1050 mètres d’altitude, dans un cirque grandiose, entouré des monts les plus hauts de la France centrale. Les orateurs, les prédicateurs, les chanteurs, les acteurs, tous ceux enfin qui ont besoin de soigner leur voix, viennent au Mont-Dore.
L’aspect des rues de ce village à six heures Continuer la lecture

Auvergne. Village suisse en montagne.L’Auvergne est une contrée montagneuse, aux nombreuses stations thermales, où des gens de tous pays viennent chercher la santé.
La plus connue de ses stations est certainement Vichy, dont les eaux, efficaces dans les maladies de l’estomac et du foie, ont une renommée mondiale. Les eaux de Vichy furent utilisées par les Romains. On trouve à Vichy des traces de la maison1 de Bourbon au moyen âge, des restes de fortification élevées au XVIe siècle. Puis, après avoir souffert pendant les guerres de religion, Vichy redevient prospère sous Henri IV, et par la suite la vogue des eaux ne cessa de croître et de s’affirmer.
Tandis que Vichy est située dans un vallon verdoyant qui lui a permis de s’étendre, de multiplier ses établissements, ses hôtels et ses casinos, Royat s’étage à 450 mètres d’altitude, resserré entre deux Continuer la lecture

Train Touristique du Limousin Le Limousin est un pays qui ne se livre pas ; il demande à être découvert, ses secrets doivent lui être arrachés.
L’un de ses visages qui surprend le mieux l’attention du voyageur est peut-être bien celui de l’été : alors le vert vigoureux se montre cloisonné sans fin par les haies touffues toujours les-mêmes. De ces haies s’élèvent volontiers des chênes ébranchés au tronc meurtri chaque année par la hachette et la scie.
Si l’œil veut se porter plus loin on prend un sentier. On parvient par une cour qui est restée bien paysanne avec sa boue à une ferme.
Le sentier se prolonge, va plus loin vers des prés habités.
Le Limousin constitue une unité géographique qui affecte à peu près la forme Continuer la lecture

ChinonPour aller à Chinon, deux moyens pratiques: le chemin de fer et la route. Par le rail, il faut, à Tours, changer de train et emprunter la ligne Tours – Thouars.
Par la route, on compte 280 kilomètres de Paris, 46 de Tours, 76 d’Angers ou 78 de Poitiers.
Imaginons une arrivée par Tours. Quelque 20 km avant l’arrivée, voici Azay-le-Rideau et son château du XVe siècle. Le village d’Azay avait pris le nom de son seigneur, un certain Ridel, ou Rideau. En 1418, il prit le nom pour quelque temps d’Azay-le-Brûlé.
D’Azay, traversant la somptueuse forêt de Chinon, on arrive tout droit dans le dos de Chinon qui regarde l’autre côte, vers la riante vallée de la Vienne.
Les bons hôtels ne manquent pas à Chinon, le cher est excellent. Les gastronomes Continuer la lecture