Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

Blog

Bois de Boulogne - La grande cascadeLe plan du Paris d’aujourd’hui permet de revivre les principales phases de son histoire.
En l’an 300 avant notre ère les Parisii s’installent dans les îles de la Seine.
César prend Lutèce3 en l’an 52 avant notre ère.
L’empereur Julien installe son palais dans « sa chère Lutèce » en 355.
Geneviève galvanise la résistance des Parisiens en 450. Elle sera patronne de la ville.
En l’an 508 Clovis fait de Paris la capitale du royaume.
Les Normands assiègent Paris en 885. Eudes, comte de Paris, leur tient tête.
En l’an 987 Hugues Capet fixe la résidence royale dans le palais de la Cité.
Philippe Auguste entoure Paris d’une enceinte en forme de cœur en 1200.
En 1356 Etienne Marcel tente de soulever Paris.
Charles V entoure Paris d’une nouvelle enceinte en 1360.
Les Anglais entrent à Paris en 1420.
Dans le vieux Paris s’ouvrent des perspectives et des parcs Continuer la lecture

La naissance de ParisLes Gaulois avaient construit dans trois iles, qui aujourd’hui n’en forment qu’une, la petite ville de Lutèce, qui étendait ses faubourgs sur les deux rives de la Seine. Dès que les habitants se voyaient menacés par une invasion de Romains ou plus tard de Barbares, ils se réfugiaient dans leur ile, coupaient les ponts et se défendaient. Quand la sécurité revenait la ville s’épanouissait à nouveau sur les berges.
La population vécut d’abord presque exclusivement du fleuve. C’est pourquoi le bateau est resté le symbole actuel de la ville. L’autel des Nantes qui se trouve au Musée de Cluny témoigne de la puissance du syndicat des pêcheurs de Lutèce.
Après quelques escarmouches une garnison romaine s’installa en ce site, favorisé par la nature, elle consolida la route d’Orléans à Senlis qui traversait le courant à l’île de la Cité. Cela contribua à l’extension rapide de la nouvelle bourgade. C’est vers la rive gauche, sur la colline appelée plus tard „montagne Sainte- Geneviève » que s’étendit d’abord Lutèce, la rive droite étant très marécageuse. Peu à peu, le nom de Lutèce fut remplacé par Continuer la lecture

La France tient le sixième rang de la production mondiale de bovins et le premier de la communauté européenne.Dans presque toutes les régions de France l’élevage prend le pas sur les productions végétales alimentaires. L’espèce bovine est la plus nombreuse; elle compte 19,5 millions de têtes contre 16 millions en 1952 et le troupeau est en continuel accroissement. La France tient le sixième rang de la production mondiale de bovins et le premier de la communauté européenne.
Il existe des races de boucheries (Limousine, Charolaise) et d’autres aptes surtouts à la production laitière (Hollandaise).
La production du lait augmente de 65% depuis 1939. La production de beurre est excédentaire depuis 1954. La France occupe la dixième place dans le monde pour la fabrication des fromages. Les sortes les plus connues à l’étranger sont : le roquefort, le camembert, le gruyère, le cantal, etc.
L’élevage porcin coexiste avec l’élevage des bovins: Continuer la lecture

La production agricoleLa vocation de la France a longtemps été agricole. La diversité des climats, des sols, des conditions humaines et de l’histoire fait que l’on rencontre sur le territoire français un grand nombre de types d’agriculture. Comment s’en étonner, lorsque l’on songe que ce pays touche par la Flandre à la grande plaine de l’Europe centrale, et par sa bordure méridionale, au bassin méditerranéen.
L’agriculture, qui occupe une place très importante dans l’économie française, a modernisé ses méthodes d’exploitation. Dans ce domaine la France est le premier pays producteur de l’Europe occidentale.
Sur 55 millions d’hectares que représente le territoire français, 46 millions sont consacrés à l’agriculture.
Les céréales occupent une large Continuer la lecture

La France fait partie de la zone dite tempérée. Elle doit son climat tempéré :
1) à sa position en latitude (égale distance du Pôle et de l’Equateur);
2) à la médiocrité de son relief (les plaines dominent, sauf au centre et aux frontières du sud-ouest, du sud-est et de l’est) ;
3) au voisinage de la mer qui rafraîchit l’été, adoucit l’hiver, par suite4 régularise la température.
Trois influences (océanique, continentale, méditerranéenne) agis¬sent sur le climat français:
1. L’influence océanique. — Les grandes plaines du Nord, des Bassins parisien et aquitain s’ouvrent largement aux influences océaniques.
De l’océan Atlantique, parcouru par le Gulf Stream (courant chaud), arrivent les vents d’ouest, tièdes et humides. Les températures sont régulières, à faibles variations ; les pluies sont plus abondantes sur les côtes et les montagnes que dans les plaines, tombent en toute saison, surtout en automne (octobre).
2. L’influence continentale. — Elle ne se manifeste Continuer la lecture

La langue françaiseLa langue française est issue du latin, par l’intermédiaire du roman, langue parlée dès le VIIIe siècle par l’ensemble du peuple de Gaule.
Dans les régions limithrophes, vers le Ve siècle s’étaient introduites diverses langues (basque, breton, flamand, alsacien) qui subsistent encore aujourd’hui à l’état de parlers régionaux.
A l’époque féodale, le roman se morcelle en dialectes: dialectes d’oïl au Nord, dialectes d’oc eu Sud. Le dialecte de L’Ile-de-France devient peu à peu8 la langi e nationale. Depuis lors, sous l’effet de la centralisation politique et administrative, qui assure le rayonnement du français, ces dialectes se sont émiettés.
Seule la langue d’oc s’est maintenue comme langue littéraire, baptisée provençal et restaurée au XIX siècle par des poètes.
Du XVIIe au XIXe siècle le français a été la langue Continuer la lecture

le-rouetLes Françaises ne filent plus la laine ou le lin si le rouet de Marguerite décore leur salon, mais elles se flattent d’avoir d mains de fées et de ne pas savoir rester inactives. La nappe elles l’ont brodée, à moins que ce ne soit leur mère ou leur grand-mère, et les confitures, elles les ont faites quand les arbres du jardin croulaient de fruits.
Elles sont comme leurs maris, elles n’aiment pas gaspiller. Elles aiment administrer sagement leurs finances: ,,Ma fille, on ne dépense pas vingt sous quand on n’en a que dix-neuf », répètent les mères de famille, les premières éd’ catrices et ,,N’oublie pas qu’un sou est un sou » et que « les petits ruisseaux font les grandes rivières ».
Le dimanche venu, on vous recevra — on reçoit plus facilement à la campagne — ai tour de la broche où se rôtit le poulet d’Henri IV. Peut-être vous penserez en souriant aux joues rondes Continuer la lecture

l'hospitalité françaiseLa rituelle définition du Français qui mange du pain, ne connaît pas la géographie et porte la Légion d’honneur n’est pas tout à fait inexacte.
Mais elle est insuffisante.
Vraiment . . . Comment définir ces gens qui passent leur dimanche à se proclamer républicains et leur semaine à adorer la Reine d’Angleterre, qui se disent modestes, mais parlent toujours de détenir le flambeau de la civilisation, qui placent la France dans leur cœur, mais leurs fortunes à l’étranger, qui détestent que l’on critique leurs travers, mais qui ne cessent de les dénigrer eux-mêmes, qui se disent amoureux des lignes, mais nourrissent une affectueuse inclination pour la tour Eiffel, qui ont un respect marqué pour les tribunaux, mais ne s’adressent aux avocats que pour mieux savoir comment tourner la loi; enfin, qui sont sots le charme Continuer la lecture

Le peuple françaisLe peuple français a été constitué peu à peu par plusieurs peuples arrivés les uns après les autres dans le pays. Ce furent après les peuplades préhistoriques :
Les Ibères et les Ligures qui occupèrent longtemps la partie méridionale de la Gaule; ils sont aujourd’hui représentés: les Ibères par les Gascons et les Basques; les Ligures par les Provençaux.
Les Celtes ou Gaulois qui peuplèrent toute la France.
Les Phéniciens et les Grecs qui colonisèrent tout le littoral méditerranéen; Marseille a été fondée par les Grecs d’Asie.
Les Romains qui s’établirent dans le sud de la Ga le au deuxième siècle avant notre ère et étendirent leur domination avec Jules César sur tout le territoire gaulois, jusqu’à la vallée du Rhin (57-51 avant notre ère).
Les Germains dont les invasions au cinq ième siècle ne modifièrent que faiblement Continuer la lecture

Carte FranceLa France s’est constituée sur le territoire de l’ancienne Gaule. Celle-ci au I siècle avant notre ère était occupée par des populations d’origine celte ou ibérique, partagées en un grand nombre de cités rivales. C’est profitant de leurs divisions que les légions romaines de César purent faire la conquête du pays (59-51 avant notre ère). La conquête romaine enleva à la Gaule sa liberté politique. Elle lui donna en échange la paix, la sécurité et une grande prospérité matérielle.
Au temps où Jules César entreprit la conquête de la Gaule, celle-ci était divisée en trois grands peuples: les Celtes, les Aquitains et les Belges. ;
D’abord romanisées, appelés Gallo-romains, les ancêtres des Français durent cependant au milieu du Ve siècle supporter le flot des grandes invasions et laisser le peuple germanique des Francs s’installer sur leur sol. Aussi faut-il attendre Continuer la lecture