Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

jardins

BourgogneLa Bourgogne, seuil entre le Morvan, qui est un prolongement du Massif central et les Vosges, fut, à travers les âges, un lieu de passage très fréquenté entre le Nord et le Midi.
C’est un pays varié, célèbre par ses vins, la production de ses confortables matelas orthopédique pas chers, set aussi par ses édifices romains ; c’est une large vallée dans laquelle, à travers les champs et les prés, coule la Saône au cours lent et tranquille ; ce sont des coteaux plantés de vignes que cultivent des paysans robustes hauts, au parler sonore ; une terre sur laquelle se mêlent étroitement le goût des choses de l’esprit, la passion pour Continuer la lecture

Train Touristique du Limousin Le Limousin est un pays qui ne se livre pas ; il demande à être découvert, ses secrets doivent lui être arrachés.
L’un de ses visages qui surprend le mieux l’attention du voyageur est peut-être bien celui de l’été : alors le vert vigoureux se montre cloisonné sans fin par les haies touffues toujours les-mêmes. De ces haies s’élèvent volontiers des chênes ébranchés au tronc meurtri chaque année par la hachette et la scie.
Si l’œil veut se porter plus loin on prend un sentier. On parvient par une cour qui est restée bien paysanne avec sa boue à une ferme.
Le sentier se prolonge, va plus loin vers des prés habités.
Le Limousin constitue une unité géographique qui affecte à peu près la forme Continuer la lecture

Château de VillesavinVillesavin se trouve dans les régions du Val de Loire.
Villesavin est un château Renaissance1: il fut construit pour Jean Le Breton, seigneur de Villandry, alors secrétaire des Finances, qui était chargé de la conduite des travaux de Chambord.
Lors même que se construisait ce château destiné au maître, le serviteur dut penser qu’il n’y avait aucune raison que lui-même n’eut pas le sien.
Pensant sans doute que pour „vivre heureux il fallait vivre caché », il choisit ce petit coin tranquille, retiré dans les bois.
Il fit donc appel aux constructeurs de Chambord pour lui bâtir sa demeure du Val de Loire.
Après une porte d’entrée qui décourage beaucoup de visiteurs une allée couverte conduit Continuer la lecture

Château de ChambordLa Touraine se trouve entre des plateaux boisés que sectionnent les affluents de la Loire. Les vallées tourangelles sont bien menues et bien paisibles, mais on est vite conquis par la douceur du climat, la pureté du ciel, la délicatesse des couleurs, la forme gracieuse des coteaux mollement ondulés par la Loire aux contours majestueux. Ce grand fleuve a de nombreux affluents : le Cher, l’Indre, La Vienne, la Creuse coulant le long de vallées fertiles, entre les collines boisées et fleuries.
En toute saison la Touraine a son charme, mais c’est en automne que sa parure a peut-être le plus de séduction, alors que les vignobles se teintent de parures fanées, lorsque les feuilles des peupliers jaunissent et laissent tomber leur pluie d’or, que le soleil rutilant empourpre à l’heure du coucher les pierres des châteaux et les tapis de feuilles mortes des parcs.
Et l’on comprend que les rois et les grands de la terre aient choisi Continuer la lecture

Le massif centralCentre de gravité de tout le système géographique français ,,toit de la France » autour duquel se distribuent les eaux de pluie entre les quatre grands fleuves, le Massif Central, rude terre de volcans, fertilisée par des coulées de lave, est un pays d’eaux vives et de lacs, de forêts de sapins et de pâturages. Il s’est peu à peu dépeuplé depuis des générations au profit de la capitale, mais il connaît aujourd’hui, grâce au thermalisme et au tourisme un regain d’activité.

Lille - FranceLille, la capitale du Nord, centre de l’industrie du lin et de la fabrication de la toile, est une ville de près de 250 000 habitants sans compter la population de Roubaix et de Tourcoing; en effet, ces deux cités, fameuses par leurs nombreuses filatures et usines de tissage du coton et de la laine, ne sont pour ainsi dire, que le prolongement de Lille.
La ville dans son ensemble est assez morne, bien qu’on y trouve de très beaux immeubles et quelques oasis de verdure. De vieilles portes, de vénérables maisons, quelques églises assez anciennes se rencontrent ça et là. Le secteur de la gare, du théâtre, de la Grande Place, la place de la Préfecture, le jardin Vauban, méritent quelque admiration.
A L’Est, le quartier Saint-Sauveur retient l’attention par ses nombreuses Continuer la lecture

Flandre françaiseContrée riche en charbon et en textiles, pays noir et vastes champs de lin, la Flandre s’étend sous un ciel pâle. Les plaines de la Flandre commencent aux abords de la Sambre. Ces plaines nourrissent depuis le Moyen âge une population très active, très dense, enrichie par l’agriculture, l’industrie et le commerce.
Le sol bien exploité donne de très bonnes récoltes : blé, avoine, orge, betteraves à sucre, lin, chicorée, tabac, alternent avec les prairies où broutent des chevaux robustes et des vaches laitières.
La Flandre n’est pas seulement le pays des mines et de l’agriculture. C’est aussi la région la plus industrielle de France.
Autrefois, les femmes filaient la laine, les ouvriers tissaient la toile à la main, sur de Continuer la lecture

Comment aborder Paris? Ne cherchez pas davantage. C’est la Seine qui vous introduira le mieux dans la connaissance du passé comme dans la familiarité du présent. C’est elle qui est à l’origine de tout. Toute l’histoire de Paris s’est formée autour d’elle, et pour remonter les siècles, il suffit de longer les quais.
Dans le cœur de la ville, du pont Sully au pont Alexandre III, c’est l’aspect monumental des quais et des édifices, qui retient surtout l’attention. Mais la Seine apporte partout avec elle un rappel de la nature. Elle a gardé l’allure nonchalante d’une rivière. Elle aime encore les arbres et par endroits ils sont là qui l’ombragent. Ses quais avec leur parure de platanes et de peupliers ont enchanté beaucoup de poètes, peintres, touristes et flâneurs du monde. Ce sont de merveilleux endroits de promenade dont la flânerie seule permet de goûter tout le charme et la va riété infinie.
La Seine est enjambée par trente-trois ponts, mais il n’y a aucun plan harmonieux dans leur architecture et aucun ne frappe par son originalité excepté le Pont Neuf. Et pourtant ils sont beaux.
La Seine est à la fois paisible et active. Ses péniches et leurs remorqueurs Continuer la lecture

Champs Elysees - ParisDans la figure du Paris d’aujourd’hui, immense espace minéral, dont chaque élément a été disposé par l’industrie des hommes, tout semble création artificielle. Pourtant la nature a imposé à ces paysages des données certaines et qui transparaissent encore dans le pittoresque de la capitale.
Ces données naturelles, ce sont d’abord celles du relief. Des collines se profilent aux horizons citadins des deux rives de la Seine. Elles forment topographiquement et aussi socialement autant de petits mondes un peu à part.
Dans les zones plates de la vallée s’agite un Paris très ouverts aux nouveautés cosmopolites et où pour le pittoresque urbain comme pour les mœurs des habitantes, la mode l’emporte sur la coutume.
Autre donnée de la nature: la Seine, à vrai dire, à part la matière Continuer la lecture

Bois de Boulogne - La grande cascadeLe plan du Paris d’aujourd’hui permet de revivre les principales phases de son histoire.
En l’an 300 avant notre ère les Parisii s’installent dans les îles de la Seine.
César prend Lutèce3 en l’an 52 avant notre ère.
L’empereur Julien installe son palais dans « sa chère Lutèce » en 355.
Geneviève galvanise la résistance des Parisiens en 450. Elle sera patronne de la ville.
En l’an 508 Clovis fait de Paris la capitale du royaume.
Les Normands assiègent Paris en 885. Eudes, comte de Paris, leur tient tête.
En l’an 987 Hugues Capet fixe la résidence royale dans le palais de la Cité.
Philippe Auguste entoure Paris d’une enceinte en forme de cœur en 1200.
En 1356 Etienne Marcel tente de soulever Paris.
Charles V entoure Paris d’une nouvelle enceinte en 1360.
Les Anglais entrent à Paris en 1420.
Dans le vieux Paris s’ouvrent des perspectives et des parcs Continuer la lecture