Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

langue

Lille - FranceLille, la capitale du Nord, centre de l’industrie du lin et de la fabrication de la toile, est une ville de près de 250 000 habitants sans compter la population de Roubaix et de Tourcoing; en effet, ces deux cités, fameuses par leurs nombreuses filatures et usines de tissage du coton et de la laine, ne sont pour ainsi dire, que le prolongement de Lille.
La ville dans son ensemble est assez morne, bien qu’on y trouve de très beaux immeubles et quelques oasis de verdure. De vieilles portes, de vénérables maisons, quelques églises assez anciennes se rencontrent ça et là. Le secteur de la gare, du théâtre, de la Grande Place, la place de la Préfecture, le jardin Vauban, méritent quelque admiration.
A L’Est, le quartier Saint-Sauveur retient l’attention par ses nombreuses Continuer la lecture

Champs Elysees - ParisDans la figure du Paris d’aujourd’hui, immense espace minéral, dont chaque élément a été disposé par l’industrie des hommes, tout semble création artificielle. Pourtant la nature a imposé à ces paysages des données certaines et qui transparaissent encore dans le pittoresque de la capitale.
Ces données naturelles, ce sont d’abord celles du relief. Des collines se profilent aux horizons citadins des deux rives de la Seine. Elles forment topographiquement et aussi socialement autant de petits mondes un peu à part.
Dans les zones plates de la vallée s’agite un Paris très ouverts aux nouveautés cosmopolites et où pour le pittoresque urbain comme pour les mœurs des habitantes, la mode l’emporte sur la coutume.
Autre donnée de la nature: la Seine, à vrai dire, à part la matière Continuer la lecture

La langue françaiseLa langue française est issue du latin, par l’intermédiaire du roman, langue parlée dès le VIIIe siècle par l’ensemble du peuple de Gaule.
Dans les régions limithrophes, vers le Ve siècle s’étaient introduites diverses langues (basque, breton, flamand, alsacien) qui subsistent encore aujourd’hui à l’état de parlers régionaux.
A l’époque féodale, le roman se morcelle en dialectes: dialectes d’oïl au Nord, dialectes d’oc eu Sud. Le dialecte de L’Ile-de-France devient peu à peu8 la langi e nationale. Depuis lors, sous l’effet de la centralisation politique et administrative, qui assure le rayonnement du français, ces dialectes se sont émiettés.
Seule la langue d’oc s’est maintenue comme langue littéraire, baptisée provençal et restaurée au XIX siècle par des poètes.
Du XVIIe au XIXe siècle le français a été la langue Continuer la lecture