Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

people

CorteCorte, sur un rocher abrupt de 500 mètres, dominant de 110 mètres la vallée du Tavignano, est une des cités les plus pittoresques de la Corse. Capitale de la Châtaigneraie et située au croisement de la vallée qui conduit vers la plaine d’Aléria et de celle qui mène au col de Vizzavona à Ajaccio, elle fut longtemps un centre de résistance contre les Génois. Elle a conservé son ancien aspect de place forte : des maisons restent pour ainsi dire accrochées au rocher qui forme une véritable citadelle naturelle. Mais peu à peu de nouveaux habitants sont venus s’établir au bas de la colline le long du torrent, où passent la route et la voie ferrée. Une ville Continuer la lecture

BanonMalgré la mauvaise année, le grand marché d’été a rempli la villotte. Il y a des hommes et des chars. Sur toutes les routes, des femmes avec de paquets, des enfants habillés de dimanche. Ça vient de toutes les pentes des collines. Il y en a un gros tas qui marche sur la route d’Ongles, tous ensemble, les charrettes au pas et tout le monde dans la poussière ; il y en a comme des graines sur les sentiers du côté de Laroche, des piétons avec le sac à l’épaule et la chèvre derrière; il y en a qui font la pause sous les peupliers du chemin de Simiané, juste dessous les murs, dans le son de toutes les cloches de midi. Il y en a qui sont arrêtés au carrefour du moulin; ceux de Laroche ont rencontré ceux de Buëch. Ils sont emmêlés comme un paquet de branches au milieu d’un ruisseau. Ils se sont regardés les uns les autres Continuer la lecture

La LorraineLa Lorraine est une province à l’Est de la France qui s’étend sur le versant ouest des Vosges et sur la partie orientale du bassin de Paris.
La Lorraine a été souvent un champ de bataille, surtout au cours de la Première guerre mondiale. Canons, fusils, mitrailleuses y ont fait rage bien des fois. Sous les obus et les balles le sang des hommes a coulé à flots dans ces attaques meurtrières. Et on n’avait pas encore inventé la bombe atomique !
Mais les habitants aiment leur pays. Après chaque dévastation les villes et les villages ont été reconstruits.
Pendant longtemps la Lorraine s’est presque uniquement occupée d’agriculture et d’élevage. Aujourd’hui, c’est à l’industrie qu’elle doit ses ressources. La découverte des plus riches gisements de fer connus en Europe a donné aux industries lorraines un essor magnifique. Les mines de fer se situent à l’ouest du département de la Moselle. Thionville est la métropole du fer. Le considérable effort de modernisation accompli depuis 1945 permet aux mines de fer lorraines non seulement d’alimenter le marché intérieur, mais encore d’exporter du minerai.
Le bassin houiller de Lorraine est le deuxième Continuer la lecture

Lyon FranceEn quittant le Jura dans la vallée de la Saône, au confluent du Rhône se trouve la seconde ville de France – Lyon. Capitale industrielle moderne, elle a gardé depuis dix-huit siècles qu’elle existe, la solennelle majesté de la métropole antique, qu’elle possédait au temps de l’occupation romaine.
La ville est dominée à l’ouest par une colline boisée au sommet de laquelle s’élève, lourde et imposante, l’énorme basilique de Fourvière.
Les Romains firent de Lyon la capitale de la Gaule. L’importance de Lyon n’a cessé de croître, grâce à sa situation au confluent de la Saône et du Rhône et du débouché des vallées alpestres. Comme toujours la principale étape de la grande route menant de Paris, de Lorraine, d’Allemagne vers la Méditerranée et l’Italie et par conséquent une grande ville de commerce Lyon couvre aujourd’hui l’espace compris entre les deux fleuves, des hauteurs de la Croix-Rousse à Perrache et au confluent; de grands faubourgs industriels, les Brotteaux et Continuer la lecture

Le Jura sous la neigeLe Jura est une dépendance des Alpes. Il sépare le couloir Rhodanien à l’ouest de la plaine suisse à l’est, se prolonge, au nord, jusqu’au Rhin et, au sud, jusqu’à la valle de l’Isère.
Il se compose: 1) à l’est- de chaînons parallèles qui dominent la plaine suisse comme un rempart abrupt ; 2) à l’ouest, de vastes plateaux calcaires qui s’abaissent sur la plaine de la Saône.
On divise le Jura en trois sections :
a) Jura méridional,
b) Jura central,
c) Jura septentrional.
Les sombres forêts de sapins rendent un peu tristes peut-être ces montagnes du Jura. Sur les hauteurs, les bois cèdent la place à d’énormes pâturages où, en été, les troupeaux des plaines viennent brouter l’excellent herbage des sommets. Les bergers qui les gardent sont logés dans des chalets, où ils fabriquent sur place des Continuer la lecture

Train Touristique du Limousin Le Limousin est un pays qui ne se livre pas ; il demande à être découvert, ses secrets doivent lui être arrachés.
L’un de ses visages qui surprend le mieux l’attention du voyageur est peut-être bien celui de l’été : alors le vert vigoureux se montre cloisonné sans fin par les haies touffues toujours les-mêmes. De ces haies s’élèvent volontiers des chênes ébranchés au tronc meurtri chaque année par la hachette et la scie.
Si l’œil veut se porter plus loin on prend un sentier. On parvient par une cour qui est restée bien paysanne avec sa boue à une ferme.
Le sentier se prolonge, va plus loin vers des prés habités.
Le Limousin constitue une unité géographique qui affecte à peu près la forme Continuer la lecture

Château de VillesavinVillesavin se trouve dans les régions du Val de Loire.
Villesavin est un château Renaissance1: il fut construit pour Jean Le Breton, seigneur de Villandry, alors secrétaire des Finances, qui était chargé de la conduite des travaux de Chambord.
Lors même que se construisait ce château destiné au maître, le serviteur dut penser qu’il n’y avait aucune raison que lui-même n’eut pas le sien.
Pensant sans doute que pour „vivre heureux il fallait vivre caché », il choisit ce petit coin tranquille, retiré dans les bois.
Il fit donc appel aux constructeurs de Chambord pour lui bâtir sa demeure du Val de Loire.
Après une porte d’entrée qui décourage beaucoup de visiteurs une allée couverte conduit Continuer la lecture

La BeauceLa Beauce est une grande plaine comprise entre Etampes, Chartres et la forêt d’Orléans. Tout est tellement plat pas la moindre colline, pas le moindre bois, rien que des champs à perte de vue. Les villages sont fort loin les uns des a très: dix ou quinze kilomètres les séparent. L’eau étant rare dans le sous-sol, ils se sont groupés autour des puits.
La Beauce est une région désolée pour le touriste qui la traverse du Nord au Sud: porto tison regard s’arrête sur des plaines découvertes sans relief et sans arbres. En réalité, cette grande région naturelle est une terre de prédilection pour le blé, un des greniers de Paris: elle donne en moyenne 24 à 26 hectolitres à l’hectare. Après la moisson sa physionomie Continuer la lecture

Un village de L'Ile-de-FranceA une trentaine de kilomètres de Paris, il est un village dont les maisons s’étagent entre un plateau et la rivière sous un ciel 1umineux, transparent, même lorsqu’il est parcouru de nuages. Une charmante église gothique domine le village de son clocher ; dans les ruelles bordées de blanches maisons, les artistes trouvent le silence et la fraîcheur propices au recueillement.
Auvers-sur-Oise, tel est le nom du village. Chaque année, ce coin de l’Ile-de-France reçoit des milliers de visiteurs, car c’est la patrie de l’impressionnisme.
Vers 1850 en effet, le peintre Daubigny s’y installa et son atelier fut bientôt le lieu de rendez-vous des jeunes artistes: Renoir, Claude Monet, Cézanne, Sisley — sans oublier leur aîné Corot, le peintre des matins argentés. Corot qui, l’un Continuer la lecture

Lille - FranceLille, la capitale du Nord, centre de l’industrie du lin et de la fabrication de la toile, est une ville de près de 250 000 habitants sans compter la population de Roubaix et de Tourcoing; en effet, ces deux cités, fameuses par leurs nombreuses filatures et usines de tissage du coton et de la laine, ne sont pour ainsi dire, que le prolongement de Lille.
La ville dans son ensemble est assez morne, bien qu’on y trouve de très beaux immeubles et quelques oasis de verdure. De vieilles portes, de vénérables maisons, quelques églises assez anciennes se rencontrent ça et là. Le secteur de la gare, du théâtre, de la Grande Place, la place de la Préfecture, le jardin Vauban, méritent quelque admiration.
A L’Est, le quartier Saint-Sauveur retient l’attention par ses nombreuses Continuer la lecture