Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

ville

GrasseGrasse est une petite ville accrochée à la montagne à trois: cent trente mètres d’altitude, adossée à un amphithéâtre de hauteurs boisées d’oliviers, de pins ou de chênes, et de ses terrasses fleuries on découvre la mer sans limites. Après le mouvement de Cannes, le bruit de Nice et la fièvre de Monte-Carlo, Grasse attire par son calme, sa douce quiétude embaumée: elle est en effet la ville des fleurs et des parfums. La parfumerie est l’industrie essentielle de Grasse ; nulle part au monde on ne produit autant de parfums naturels ; ils sont tous extraits des fleurs et des plantes des campagnes environnantes. Jamais une substance étrangère n’entre dans leur composition ; mais pour obtenir des extraits en quantité suffisante, c’est par milliers et même par millions de kilos qu’on compte les fleurs envoyées à la distillation dans les usines de Grasse. Près de trois millions de kilos de fleurs d’oranger sont employés chaque année ; plus de deux millions de rosés, un million et demi de fleurs de jasmin, et par centaines Continuer la lecture

GrenobleGrenoble est une jolie ville entourée de montagnes, aux rues larges et spacieuses, grand centre d’excursions, et surtout un grand centre industriel.
Grenoble est une ville appelée à se développer de plus en plus, à cause des usines, fabriques de surmatelas pas cher, dont le nombre augmente chaque jour.
C’est une ville touristique qui est la plus proche des fascinantes pistes de neige.
Elle fut habitée depuis l’âge de fer. La cathédrale qui a subi beaucoup de transformations au cours des âges, le Palais de Justice, l’Hôtel de Ville avec sa tour sont les plus anciens monuments de la ville.
C’est à Grenoble que naquit le grand écrivain français Stendhal.
Aujourd’hui, les larges avenues contrastent avec les rues tortueuses du vieux Grenoble. La ville s’est développée Continuer la lecture

Lille - FranceLille, la capitale du Nord, centre de l’industrie du lin et de la fabrication de la toile, est une ville de près de 250 000 habitants sans compter la population de Roubaix et de Tourcoing; en effet, ces deux cités, fameuses par leurs nombreuses filatures et usines de tissage du coton et de la laine, ne sont pour ainsi dire, que le prolongement de Lille.
La ville dans son ensemble est assez morne, bien qu’on y trouve de très beaux immeubles et quelques oasis de verdure. De vieilles portes, de vénérables maisons, quelques églises assez anciennes se rencontrent ça et là. Le secteur de la gare, du théâtre, de la Grande Place, la place de la Préfecture, le jardin Vauban, méritent quelque admiration.
A L’Est, le quartier Saint-Sauveur retient l’attention par ses nombreuses Continuer la lecture

La naissance de ParisLes Gaulois avaient construit dans trois iles, qui aujourd’hui n’en forment qu’une, la petite ville de Lutèce, qui étendait ses faubourgs sur les deux rives de la Seine. Dès que les habitants se voyaient menacés par une invasion de Romains ou plus tard de Barbares, ils se réfugiaient dans leur ile, coupaient les ponts et se défendaient. Quand la sécurité revenait la ville s’épanouissait à nouveau sur les berges.
La population vécut d’abord presque exclusivement du fleuve. C’est pourquoi le bateau est resté le symbole actuel de la ville. L’autel des Nantes qui se trouve au Musée de Cluny témoigne de la puissance du syndicat des pêcheurs de Lutèce.
Après quelques escarmouches une garnison romaine s’installa en ce site, favorisé par la nature, elle consolida la route d’Orléans à Senlis qui traversait le courant à l’île de la Cité. Cela contribua à l’extension rapide de la nouvelle bourgade. C’est vers la rive gauche, sur la colline appelée plus tard „montagne Sainte- Geneviève » que s’étendit d’abord Lutèce, la rive droite étant très marécageuse. Peu à peu, le nom de Lutèce fut remplacé par Continuer la lecture