Blog culturel sur l’histoire de France : étude des spécificités du peuple français à travers son esprit, son savoir-vivre et sa formation territoriale

le-rouetLes Françaises ne filent plus la laine ou le lin si le rouet de Marguerite décore leur salon, mais elles se flattent d’avoir d mains de fées et de ne pas savoir rester inactives. La nappe elles l’ont brodée, à moins que ce ne soit leur mère ou leur grand-mère, et les confitures, elles les ont faites quand les arbres du jardin croulaient de fruits.
Elles sont comme leurs maris, elles n’aiment pas gaspiller. Elles aiment administrer sagement leurs finances: ,,Ma fille, on ne dépense pas vingt sous quand on n’en a que dix-neuf”, répètent les mères de famille, les premières éd’ catrices et ,,N’oublie pas qu’un sou est un sou” et que “les petits ruisseaux font les grandes rivières”.
Le dimanche venu, on vous recevra — on reçoit plus facilement à la campagne — ai tour de la broche où se rôtit le poulet d’Henri IV. Peut-être vous penserez en souriant aux joues rondes de votre hôtesse, qui dépense plus facilement son argent au marché que chez le coiffeur, à l’omelette étonnante qu’elle vous a servie. En la regardant vous étonnerez-vou s de ce que les femmes vous paraissent moins élégantes que vous ne l’espériez.
Ne jugez pas trop vite. Vous découvrirez que l’élégance pour être vraie n’est pas ostentatoire et que de toutes ces femmes une certaine image se dégage. L’élégance en France est prestidigitatrice et en même temps fort discrète. Elle ne s’impose à la femme, elle la sert.

One Response to Vivre a la Française

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *